Image
Retourner à l'accueil du site


Retrouvez l'intégralité des anciens posts :

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Ici <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

[Campagne ouverte] La défense de Khaz Modan

Avatar de l’utilisateur
Hilda Maike
Site Admin
Messages : 116
Inscription : 22 juil. 2017, 13:49
Localisation : Chez moi
Contact :

[Campagne ouverte] La défense de Khaz Modan

Message par Hilda Maike » 29 sept. 2020, 16:59

La porte de pierre se referma sur le bunker nain au coeur de Dun Morogh, formant une barrière entre Thogrunn et le froid mordant de l'extérieur. Le général nain poussa un soupir en déposant son fusil le long du mur et une bûche dans l'âtre de la cheminée. Son regard vagabonda sur l'environnement spartiate de sa chambre provisoire : un lit simple, un coffre, une cheminée, un bureau. Rien de plus.
Le nain s'approcha de son bureau, posant ses épaisses mains sur le pin de la table. Dans un silence religieux, ses yeux se posèrent à tour de rôle sur une pile de papier à sa droite et sa pistole à sa gauche. Un nouveau soupir quitta les lèvres de Thogrunn, tirant finalement sa chaise dans un grincement pour prendre place. Une gorgée de bière est ingérée, un papier est tiré de la pile, la plume trempée dans l'encrier.

Aux membres estimés du Sénat de Forgefer,
Avant toute chose, je tiens à vous féliciter pour la rapidité de votre réaction. Grâce à votre intervention hâtive, nous avons pu efficacement mettre en place le formidable appareil de défense du royaume.
Un peu plus au nord, non loin de la capitale, une naine jouait aux cartes avec trois autres pilotes de chars. A son grand dam, l'intégralité de sa colonne de chars à vapeurs était encore bloqué ici tant que le phlogiston ne serait pas livré.
Les évacuations menées au Loch Modan ont été couronnées de succès et nous pouvons à présent nous concentrer pleinement sur la défense des portes menant à Dun Morogh.
A quelques centaines de kilomètres à l'est du bunker, le lieutenant Bilken, couché dans les herbes vertes du Loch Modan, observait à la longue-vue un village nain juste devant lui. Sous la pluie battante, il pouvait voir les portes éventrées des maisons, et les cadavres frais des habitants de la bourgade errer entre les tumuli du village. Le gnome ferma les yeux, replia sa longue-vue et remonta sur son mécano-trotteur. Trop tard pour celui là.
Les morts-vivants ont été ralentis dans leur avancée vers Dun Morogh et de nombreux bunkers sont encore actifs de l'autre côté des cols. Nos victoires successives ont mis le moral au beau fixe. On m'annonce que le Fléau ne devrait pas atteindre la frontière avant quelques semaines encore.
Dans la Vallée des Rois, les hurlements des goules faisaient échos aux détonations des fusils. Une cartouche après l'autre, les réserves du fortin se vidaient jusqu'à ce que les morts-vivants soient les derniers participants de cet étrange duo. Gunnar chercha à recharger son arme en voyant la masse putréfiée se presser aux pieds des fortifications, en vain, la boite de cartouches à ses pieds était désespérément vide. Une dernière détonation attira son attention vers la position de son frère d'arme. La dernière balle avait été tiré, il allait mourir ici seul à présent.
Je souhaiterais cependant humblement attirer votre attention sur le caractère vital de tenir les portes de Dun Morogh. Bien que, comme vous pouvez le constater, les mesures que vous avez prises ont mis Forgefer à l'abri, je ne pourrai que solliciter votre grande sagesse et faire preuve de prudence en envoyant une colonne de chars à vapeurs supplémentaire pour garnir la frontière.
Avec tout le respect dû aux honorables représentants du peuple de Forgefer,
Brigadier-Général Thogrunn Manteglace.
Le nain scella sa lettre et la déposa à sa gauche. La bière est terminée, le regard s'attarde sur la pistole. Le tiroir s'ouvre, une balle en est sortie, on frappe à la porte, elle s'ouvre.

"Mon général, la porte sud est tombée, le sénat vous demande sur le front."

Thogrunn déposa calmement la pistole chargée à sa gauche et se redressa, il déposa la lettre scellée dans les mains du messager nain.

"J'arrive."


Hors-sujet
Le Duché de Noirebois envoie des troupes aider ses alliés défendre les portes de Dun Morogh. Nous invitons exceptionnellement ceux qui le souhaitent à cette campagne pour le pré-patch de Shadowlands. Les events se dérouleront le week-end exclusivement (vendredi, samedi, dimanche à partir du début du pré-patch) dès 21h, on finit en général vers minuit. Je reprécise que Noirebois ne DIRIGE pas la campagne, mais aide seulement les troupes naines et gnomes.

Votre personnage n'a pas besoin d'être un soldat, puisqu'il viendra pour défendre la porte et ne sera pas rattaché à proprement parlé à notre armée. En gros, il est là pour
défendre Khaz Modan et on se trouve au même endroit à combattre les mêmes ennemis. Bien sûr, si vous préférez être rattachés à l'armée, c'est possible également. Idéalement évitez les personnages trop pétés pour une campagne où nous jouerons principalement du troupier (les casters sont bien évidemment autorisés, mais évitez les dragons quoi).

Les actions se font sur base de jets de dés 100 (les ennemis ayant un seuil, les échecs critiques étant 1, 2, 3 et réussites critiques étant 98, 99, 100). Les ennemis POURRONT et CHERCHERONT à vous tuer, ne vous engagez pas dans notre campagne si vous n'acceptez pas cela (le MJ par contre n'est pas là lui pour vous tuer). De par la nature de l'event, les goules contaminent également sur une touche à sang (et je conseille du coup personnellement d'éviter les classes en cuir au corps-à-corps). Ne vous en faites pas néanmoins, les soigneurs et les mages sont là pour essayer d'empêcher que cela n'arrive ! (sous réserve que des joueurs prennent ces rôles).

Si vous êtes intéressés, contacter un Fils de Garithos en jeu (ne flippez pas trop sur le nom, il est totalement HRP) ou sur le forum : https://www.filsdegarithos.ovh/forum/ .
ImageImageImage

Répondre